• Tag mood

    Résultats pour la recherche du tag mood :
  • « (…) quitter quelqu’un en se promettant qu’on va se revoir, cela présage les choses les plus graves. Le cas le plus fréquent, c’est qu’on ne revoit pas l’individu en question. Et ce n’est pas la pire éventualité. La pire consiste à revoir la personne et à ne pas la...

    Lire la suite...

  • Vas-y que je refais le coup de l'éternel come back. Grostesque running gag. Tout ça, parce que hier, dans un élan nostalgique survenu de nulle part, je réécoutais les vieux Indo. Soudain, un bond dans le passé à l'époque de mes dix-sept ans : Eastpak bleu royal, Vans aux pieds, baladeur K7,...

    Lire la suite...

  • Dans une semaine et des poussières, il va me laisser sur le quai d'une gare à ravaler mes larmes du mieux que je peux. C'est à dire rien du tout. Deux mois, c'est à la fois si peu et beaucoup trop. Dans quelques jours, c'est mon anniversaire : vingt-quatre bougies précipitées entre ses...

    Lire la suite...

  • Quand on a pris la route, la nuit était déjà tombée. Il racontait ses journées et on divaguait gaiement sur des concepts tout à fait abstraits.  On a mangé emmitouflés dans la voiture avant de se précipiter, persuadés d'être en retard, jusqu'au lieu de l'évènement. En sortant de la...

    Lire la suite...

  • Bon, le prochain qui me fait un procés pour névrose consumériste avérée, je lui lascère les couilles. C'est bon, je SAIS.  L'amoureux a trouvé sa parade : il étrangle ma main avant de l'emporter dans un mouvement hyperbrutal afin de briser l'équilibre statique de ma chair. C'est le...

    Lire la suite...

  • J'ai vingt-trois ans depuis une dizaine de jours. Si je compte bien, ça fait un milliers de pseudo aventures sans intérêt que j'ai oublié de venir conter. Coucou. Ce blog est né il y a quatre ans, lors d'un voyage quelque peu rocambolesque dans un pays inconnu, au beau milieu de gens étranges...

    Lire la suite...

  • Deux ans plus tôt. Un coin d'herbe et deux camarades de fac . A cette époque, je gaspillais mon temps et mon énergie à simuler l'étudiante en Arts. Un rôle qui m'allait assez mal. J'ai détesté la fac à l'instant même où j'y traînais les pieds et trébuchais, laissant s'écrouler dans ma...

    Lire la suite...

  • A l'origine de tout, je cherchais une jupe. Noire, un peu longue et évasée achetée chez H&M il y a quelques mois et jamais encore portée (sauf lors des cérémonies nostalgiques ultraprivées du type jupequitourne, mais j'en ai trop dit). En fait, en ce moment, j'aime ça, les jupes. Il s'agit...

    Lire la suite...