• Sur le bon chemin, l'horizon s'ouvre.

    Il est arrivé à moto et depuis son casque on ne pouvait voir que ses yeux bleus. Faut-il que je précise toute l'aversion que provoquait en moi antérieurement cette couleur d'iris.

    "Plus d'un mètre quatre-vingts et surtout pas d'yeux bleus".

    L'ironie c'est que l'amour se soit pointé dans ma vie en respectant précisément l'inverse de mes desiderata. Etrange sensation d'avoir fuit ce quelqu'un que j'ai eu l'impression de reconnaître au premier regard et de n'aimer rien de plus que ces yeux-là. Il se trame des choses dans l'univers qui nous échappent complètement.

    Avant de le rejoindre, il avait dit qu'on improviserait un lieu de rendez-vous sur le moment et j'ai pensé très fort au bord de mer. Et lorsque il m'a embarquée sur sa moto, il a dit qu'il connaissait un endroit. Je me suis laissée porter.

    Le vent dans nos faces, mes mains sur sa taille, la vitesse, la légèreté, tout à coup tout prenait un sens profond. Le puzzle flou formait soudain une image nette. Chaque chose était à sa place exacte. 

    Longtemps, je ne me suis jamais sentie à ma place : le bon endroit, le bon moment, les bonnes personnes étaient des notions abstraites. Comme si on m'avait posée là et "débrouilles-toi". C'était un sentiment tenace jusqu'à cet instant précis.

    Assise derrière cet inconnu qui m'avait en même temps l'air d'être si familier. Un sentiment de profond bien-être m'envahissait. L'air n'était plus du tout suffocant. 

    Et nous avons achevé notre course loin du tumulte de la ville, au bord de l'eau, le ciel et la mer unis, l'infini devant nous. Il a exaucé mon souhait sans que j'eusse besoin de le formuler. 

    A deux pas, un homme engoncé dans les rochers entonnait une mélodie dans sa trompette. C'était tout à fait incongru et ajoutait un charme certain teinté de surréalisme qui m'a tout à fait conquise.

    C'est comme si tout à coup, la vie décidait de t'offrir tout ce que tu as intimement espéré depuis des années. Et sous une forme tellement inattendue que le bonheur s'en voit décuplé.

    C'est là que j'ai compris qu'il n'y a rien de mieux que de se laisser surprendre par la vie. Ne rien attendre et laisser les expériences faire leur oeuvre, les bonnes comme les mauvaises. Tirer des leçons et avancer sur la route. 

    Et lorsque l'on arrive dans la bonne direction, le soleil irradie le chemin et l'horizon s'ouvre.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :