• #13

     

    La parents, la petite soeur-enfant. Un aéroport vitré, tout juste sortis de l'avion. Statiques et muets devant le paysage blanc qui s'offre à nos yeux émerveillés de l'autre côté de la vitre. "Voilà, c'est chez moi, ça fait bizarre de le dire mais c'est ici chez moi désormais". Je précise que la neige est arrivée bien plus tôt que prévu et leur demande s'ils sont bien équipés. À l'extérieur, il ne fait pas froid, je pense "tant mieux". C'est beau, silencieux. Nous avançons en trainant nos valises dans la neige et au fur et à mesure de notre avancée, on distingue le paysage enfoui sous le blanc. Un peu plus loin, deux ou trois petites filles aux boucles blondes et à l'air malsain jouent autour d'une table de jardin en bois. J'interagis avec l'une d'elle mais j'ai oublié la teneur de nos échanges. Nous regagnons la maison, le soleil apparaît, la neige fond et laisse se dévoiler de vastes étendues vertes. La parentalité s'affaire à l'intérieur. Lisou patiente sagement sur la terrasse. Maman lui apporte son repas. L'odieuse gamine réapparaît et plonge sa main sale dans l'assiette en malaxant brutalement les frites tout en ricanant. Excédée par ce comportement insensé, je l'attrape par le col et la traine jusqu'à sa maison, pour expliquer - en anglais - à ses parents qu'elle est odieuse et malpolie et que jouer avec les frites des autres, qui plus est quand on a les mains sales, ça ne se fait pas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :